Méthode : exploitation pédagogique d’un cours


Transmettre des connaissances n’est pas toujours chose aisée ! Comment comprendre qu’une chose si simple pour nous ne le soit pas forcément pour autrui ?
Partons plutôt d’une évidence : il n’existe aucune connaissance maîtrisée universellement.

Si une approche pédagogique veut susciter de l’intérêt et générer de la clarté, alors menons-là comme une enquête. Car découvrir, c’est parfois procéder par étapes mais c’est aussi avancer à tâtons.

Reformulation



Le point de départ d’une approche pédagogique repose sur ce que sait l’enfant ou ce qu’il a compris du cours : non seulement cela permet de jauger son niveau de compréhension mais aussi de valoriser et re-mobiliser ses connaissances antérieures.

De quoi ça parle ? Quel est le thème aujourd’hui ?
 
Oui, on a déjà vu cette notion (petit rappel éventuellement)
 
Si l’enfant se trompe, je ne lui dis pas forcément mais l’amène à s’interroger :
Tu es sûr ? Alors comment se fait-il que … ?

 

Elucidation



Dans l’étape précédente ou à la lecture du document étudié, on aura relevé des termes importants dont la maîtrise se révèle nécessaire pour l’étude du cours.
On profitera donc de cette étape pour revenir sur les mots-clés et vérifier qu’ils ont bien été compris.

 

Questionnement


  • On posera à présent des questions pour clarifier la reformulation et on en posera d’autres qui devront susciter l’intérêt : toutes les questions n’auront donc pas forcément de réponse à cet endroit.
  • Ce sera l’occasion de montrer qu’il reste des choses à « découvrir »

 

Résolution



Il est temps de mettre une stratégie en place afin de répondre aux problématiques soulevées par le document (ou aux questions posées par l’exercice).

  • Comment faire pour répondre aux questions restées sans réponse ?
  • Quels sont les outils nécessaires ?

Les connaissances nécessaires se trouvent-elles uniquement dans le document étudié ou nécessitent-elles de revenir sur des connaissances antérieures ?

 

Pour résumer



Ainsi, aborder un thème nouveau, c’est mobiliser :

  • Ce que je sais
  • Ce que l’on me demande
  • Ce que je dois mettre en oeuvre pour le résoudre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *